Pour Quelques Bars Gogo

From Picomart
Jump to: navigation, search

Chiang Domaine offre des options limitées quand celui-ci s'agit de une vie nocturne. Outre le bazar de nuit et une chaîne de bars et de salons de brouille doublure Jet Yod rue et en ce qui concerne Hôtel Wangcome, celui-ci n'y a rien d'autre se déroule postérieurement au coucher du soleil. Plutôt succinct de clubs flashy et pubs, le que vous gagnez est un endroit véritablement y aller mollo et profiter d'une expérience chill-out. Relatives au nombreux bars disposent une télévision grand écran à destination des retransmissions sportives instantané & un peu du tables de billard. Vivez la musique, cependant, est la rareté, et vous obtiendrez de faire pas avec beaucoup de goût le propriétaire du bar afin de Mp3s ou du la musique CD-ROM. Pour quelques bars go-go, la trombine sur une courte bande de privé est Punyodyana Route de Tour de l'Horloge, et c'est ce que vous obtiendrez. En votre personne promenant dans la rue nocturne, il se lèvera sur vous que faire la fête en discothèque et en fin du soirée n'est pas vraiment le matière culminant de la ville sur la colline-clos. Beaucoup de visiteurs préfèrent frapper une Nuit et un bazar gorgée plusieurs bières dans le tapis vert de la bière en plein air entre-deux de à eux pauses shopping. Néanmoins ne augmenter les attentes trop portées, encore que, ou vous en votre for intérieur serez au sein d’une déception.


Il se trouve que séjour thaïlandais s’achève à Chiang Rai, au Nord de ce pays. Je vais passer rapidement sur cette ville laquelle ne nous peut pas vraiment charmés. Rendez-vous directement ici pour skipper Chiang Rai et trouver directement comment resurgir le Laos depuis la Thaïlande, à travers voie terrestre. Après avoir fêté pleinement Loy Krathong à Sukhothaï et Chiang Mai, nous prenons la route de Chiang Rai, au Continent de la Thaïlande. Depuis Chiang Mai, nous roulons en bus pendant trois heures, pour 166 bahts (4€) à travers personne. Nous arrivons en début relatives au soirée en tondu cœur de Chiang Rai et dînons en boui-boui qui me fera revivre mes meilleurs moments de Florès. Vous nous rattraperons le lendemain avec notre bonne salade épicée! Le lendemain, vous partons explorer la ville à pied, au programme: un ensemble de temples, encore un ensemble de temples! C’est ici qu’a été retrouvé le Bouddha d’Émeraude en 1434. Usé de mains en mains au fil du temps, il se trouve être actuellement exposé avec le temple éponyme à Bangkok. Pour information, la vraie statue est en fait constituée de jade, l’arnaque!


Pour notre lycéen jour à Chiang Rai, nous montons en tuk-tuk, direction un Wat Rong Khun ou White hat temple, à 13 km du épicentre de Chiang Partie. 50 bahts (1€20) l’entrée, comme chaque site religieux, agencer de quoi se couvrir les épaules mais aussi les gambettes. D’extérieur, le temple se trouve être magnifique et vraiment différent de ceux qu’on a pu visiter jusqu’à cadeau. Le blanc enflammé de sa façade est dû chez un mélange du chaux et d’éclats de miroir. Chez l’intérieur, c’est… distinct. Malheureusement les clichés y sont interdites, je ne pourrai ainsi partager avec vous une beauté des peintures murales. Pour résumer, - lieu des habituelles illustrations retraçant cette vie de Bouddha, nous avons particulièrement pu observer relatives au multiples représentations d’icônes de la culture pop! Darth Vader, Spiderman, Godzilla, Pikachu, etc. On a même aperçu Ben Laden sur l’un des murs. De sorte à le moins surprenant! Tout ce binz n’empêche pas ces fidèles de prier devant plusieurs airain de Bouddha…


Aussi, pour pénétrer dans un temple, nous devons comme d’habitude vous déchausser, en revanche ici, on une impose de insérer nos chaussures dans un sac plastique (parfumé qui plus se révèle être! ) et les transporter jusqu’à une sortie du temple où nous pauseront plusieurs poubelles remplies de ces célébre sacs utilisés durant à peine 1 minute. Pas très écolo tout ceci! Le thème de la décoration continue à l’extérieur. Derrière cette visite plutôt déconcertante nous remontons dans notre tuk-tuk anciens qui se charge de nous emmènera une fois jusqu’au groupe commercial Central Plaza. Flambant neuf, on y retrouve food court, restos, commerces modernes et cinéma. Damien en profitera pour aller à la coiffeuse/le figaro (on a bien un doute) laquelle s’occupera parfaitement du ses petits chevelure. Un petit resto japonais plus tard, une nous offrons une séance cinéma pour 100 bahts (2€60) la place. De sortie du ciné, vers 22h00, pas un chat, aucun taxi, pas de tuk-tuk pour vous ramener à l’hôtel. Nous marcherons à coté de d’une heure dans le noir de sorte à rejoindre notre lit. Pour notre nouveau jour à Chiang Rai, nous errerons dans la agglomération et profiterons notamment des mets du night market.


Chiang Rai offre d’autres temples, d’autres bouddhas à admirer mais notre staf a fait le plein en Thaïlande, on s’arrêtera là. Nous partirons le lendemain, direction le Laos! click through the next web site se déplacer au Laos depuis la Thaïlande? Il est temps de passer aux choses sérieuses, le passage du la frontière Thaïlande-Laos. Nous ne nous avérons être pas passés à travers un organisme en particulier, nous disposons de simplement enchaîné les tuk-tuks et ces bus. Vous marchez voir, c’est vraiment simple et pas plus longtemps cher! Nous avions tenté la veille de notre départ d’acheter nos traite de bus de sorte à rejoindre Chiang Khong, située à certains kilomètres du poste-frontière thaïlandais. Sans réussite, les billets se doivent être achetés uniquement quelques minutes valeur le départ. Une y sommes ainsi retournés le lendemain matin, nos bagages sur le dos. Le billet afin de Chiang Khong une coûtera 65 bahts (1€60) par personnalité. Il ne s’agit pas d’un VIP bus mais d’un bus bien rustique, bohf, tant qu’il nous mène dans bon port, tout va bien! 2 heures plus tard, nous voici lâchés sur le bord de la tous les jours, à Chiang Khong. Nous ne savons pas trop site sur lequel aller, rien n’est indiqué pour rejoindre la frontière.